Sen Chung, Untitled, 2017, oil on canvas, 170 x 190 cm.

 

Sen Chung

New Paintings

14 mai – 9 juillet 2017
Vernissage le dimanche 14 mai 2017 de 15h à 18h30
Du jeudi au dimanche de 14h à 18h30
ou sur rendez-vous

(…)Friedrich Nietzsche faisait la distinction entre l'impulsion apollonienne et l'impulsion dionysiaque. L’une - qui construit une sorte d'ordre inné - et l’autre - qui s'efforce d'obtenir la dissolution et la vitalité - coexistent dans les tableaux de Chung, s’harmonisent au fur et à mesure qu'elles affluent, refluent et se heurtent. Ceci peut être vu comme un contraste entre le formalisme et le vitalisme, et, selon l'artiste, un contraste entre le rationnel et l'émotionnel. Cette dichotomie entre formalisme et vitalisme, rationalité et émotion ainsi que la nature d'une peinture et l'expression libre de l'artiste créent des tensions tantôt fortes tantôt lâches à mesure que ces éléments coexistent et contrastent l'un avec l'autre sur une seule toile.

Les éléments sources de l'artiste sont transformés dans ses tableaux : la représentation devient symbolisme, la narration devient allégorie et les paysages deviennent des points colorés et/ou des surfaces de couleur. Les sources de l'artiste sont alors soit sous-jacentes soit disparaissent dans la nature du tableau; ce sont ses symboles, allégories et formes. En conséquence, l'artiste fait référence à ses œuvres comme un "morceau" de pensées ou des précipitations méditatives. En d'autres mots, la nature de l'artiste est submergée par la nature de ses peintures. Dans la description de Chung, "pensées" et "méditation" font référence respectivement à des pensées au sujet d'une peinture et méditation sur la nature d'un tableau. De plus, elles font allusion à la reproduction du monde comme un tableau; le monde ne fait dès lors plus qu’un avec le tableau. (…) 

Chung-Hwan Kho (critique d’art)

  

May 14 – July 9, 2017
Opening on Sunday February 5, 2017 from 15:00 to 18:30 hrs.
Thursday to Sunday from 14:00 to 18:30 hrs.
or by appointment

(…) Friedrich W. Nietzsche differentiated between two artistic impulses : the Apollonian impulse and the Dionysian impulse. An impulse that constructs a kind of innate order and an impulse that strives for dissolution and vitality co-exist in Chung's paintings, harmonizing as they ebb, flow, and collide. This can be seen as a contrast between formalism and vitalism, and, according to the artist, a contrast between rational and emotional. The dichotomy between formalism and vitalism, rationality and emotion, and the nature of a painting and the artist's self-expression create tight and loose tensions, as these elements coexist and contrast with each other on a single canvas.

The artist's source elements are transformed in his paintings: representation becomes symbolism, narration becomes allegory, and landscapes become color points and/or color planes. The artist's sources are then either buried beneath or disappear into the nature of the painting; that is, its symbols, allegories, and forms. Accordingly, the artist has referred to his works as a 'lump' of thoughts or meditative precipitations. In other words, the artist’s nature is submerged beneath the nature of his paintings. ln Chung's description, ‘thoughts’ and ‘meditation' refer respectively to thoughts about a painting and meditation on the nature of a painting. ln addition, they allude to the reproduction of the world as a painting; the world then becomes one with the painting. (…)

Chung-Hwan Kho (art critic)

 

 

 

 Romain Van Wissen, Sur le qui-vive, 2016, 90 x 122 cm.

 

Romain Van Wissen

peintures "mises en situation"

Jusqu'au 1er juillet

 

La galerie TRIANGLE BLEU est heureuse de vous informer qu’elle présentera
en partenariat avec Stéphane Goosse
les peintures récentes de ROMAIN VAN WISSEN 

 

Avenue Louise, 288
Stéphane Goosse Intérieurs
1050 BRUXELLES

du lundi au samedi de 10h30 à 18 h